Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 11:29

Nous énoncons rarement une définition de l'improvisation. Qu'est-ce que l'improvisation? Une conception et une création rapides.

Cette première ébauche de définition englobe nombre de pratiques. Elle requiert quelques précisions. Suivant les phases d'une création artistique, la création peut être très rapide, pour plus tard demander une part de fignolage avant le produit final. Le premier jet d'un travail d'écriture peut s'apparenter à une création rapide, avec par la suite réclamer des heures de relecture.

La création d'un film improvisé est très rapide dans ses prises de vues, mais très travaillée dans la phase de montage. Lelouch avec des dialogues à peine ébauchés laisse une grande liberté à ses acteurs. Le montage du film demande un travail important. Autre exemple: Clint Eastwood réalise la plupart de ses scènes en une seule prise. J'imagine une préparation si minutieuse qu'il est difficile de parler d'improvisation.

Ces phases de création rapide d'un premier jet affichent souvent des objectifs précis, c’est-à-dire des points de rendez-vous incontournables. Elles ne représentent qu'une phase dans le processus de création.

Pour permettre de raccrocher cette définition à notre pratique, je reprendrais la définition de Henri Gouhier qui parle de création en un seul temps ou en deux temps. La pratique de l'improvisation théâtrale sous forme de spectacles improvisés comme les matchs d'impros est une création rapide en un seul temps où la création et la représentation au public sont simultanées. "Improvisation (totale) : "Conception et création rapides réalisées en même temps que la représentation." Plus le temps est court entre la conception, l'ébauche du produit final et la présentation de ce produit devant un public, plus on peut parler d'improvisation.

La première définition (Création rapide) est ouverte. Elle aboutit à une notion d'improvisation utilisée comme outil (représentation en deux temps). La seconde qui découvre sa finalité en même temps que l'assistance est une improvisation « totale ».

D'une définition de l'improvisation

Partager cet article

Repost 0
Published by improse
commenter cet article

commentaires

Yvan Richardet 18/06/2014 20:45

Hello Christophe,
Je ne sais pas si tu es familier avec l'ouvrage "Improvisation in drama" de Frost & Yarrow, qui donne une définition à mon sens assez rigoureuse et complète (p. 4):
"Improvisation: the skill of using bodies, space, all human resources, to generate a coherent physical expression of an idea, a situation, a character (even, perhaps, a text); to do this spontaneously, in response to the immediate stimuli of one's environment, and to do it "à l'improviste": as though taken by surprise, without preconceptions."

Là aussi, on parle d'immédiateté, d'absence de phase de conception préalable. Et plus loin, Frost & Yarrow décrivent l'activité du comédien de théâtre écrit comme de l'improvisation, au sens que l'acteur "donne sa réplique au partenaire comme si c'était la première fois". C'est donc la dépendance au contexte immédiat qui est déterminante. Et donc la réactivité (ou l'écoute) à ce contexte.

Christophe Tournier 11/09/2014 11:07

Bonjour Yvon,
Intéressant d'ajouter le contexte comme élément déterminant.
Merci.

Présentation

  • : Improse
  • Improse
  • : Christophe Tournier, auteur du manuel d'improvisation théâtrale, vous fait partager ses explorations dans le monde merveilleux de l'improvisation théâtrale.
  • Contact

Recherche