Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 15:19

Il existe une forte analogie entre l’écriture d’un livre et le processus de l’improvisation. Beaucoup plus de « chef-d’œuvre » contrairement à que l’on pourrait croire ont été écrits sous l’emprise de la fée de l’impro, dicté en quelque sorte par un « imprompteur ». Ces livres ont été écrits dans un premier jet avec une précision remarquable, à grande vitesse, dans un état de grâce qui ressemble sans doute à celui que nous ressentons dans une bonne impro. La vitesse d’écriture permet à l’écrivain toute absence de jugement et le pousse à aller de l’avant sans revenir en arrière.

J’ai raconté la création du « Joueur » de Dostoïevski dans un message précédent.

Voici d’autres aventures littéraires concernant des livres marquants.

Stevenson écrit ce best-seller de la littérature mondiale en 3 jours, puis une nouvelle version améliorée en 2 jours après les remarques de sa femme, puis dans les deux mois suivants, il fignole et termine.

Stephen King ne sait pas à l’avance de quoi sera fait son premier jet. Il préfère cette façon de faire car en tant qu’auteur à suspense, ne pas savoir à l’avance ce qu’il va écrire lui permet de maintenir la tension. Quand il parle de premier jet, il le définit comme un fossile à découvrir. Il a écrit son livre « The running man » en un premier jet de 2 jours.

  • Ray Bradbury « Fahrenheit 451 »

La première version a été écrite en 9 jours. La plupart de sa vie, il s’est tenu à une histoire par semaine.

  • Jack Kerouac : « Sur la route »

Il achète un rouleau de papier d’une trentaine de mètres qu’il glisse dans sa machine pour garder la cadence. Il écrit son livre pendant 3 semaines sans discontinuer en prenant cafés et drogues de toutes sortes pour tenir le coup.

Dans la même veine, on pourrait citer Tchekhov, Steinbeck, Asimov… La plupart des écrivains ne vont pas se vanter de leur exploit. Ils parleront plutôt de l’effort, de l’artisanat de l’écriture et de polissage final. Les écrivains américains sont peut-être moins pudiques que les Européens et parlent plus volontiers de leur processus d’écriture.

Quelques grandes impros de la littérature

Partager cet article

Repost 0
Published by improse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Improse
  • Improse
  • : Christophe Tournier, auteur du manuel d'improvisation théâtrale, vous fait partager ses explorations dans le monde merveilleux de l'improvisation théâtrale.
  • Contact

Recherche