Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 18:21
Voici le premier volet de notre exploration des métaphores de l'improvisation théâtrale, celui de l'entreprise. Il est peut-être le plus commun. Nous avons déjà parlé du livre de Richard Pineault qui aborde cette dimension. Elle représente un débouché important pour nombre d'improvisateurs. Le site de référence mondial est AppliedImprov. Il en existe des dizaines d'autres, résultats de l'expérience de tous les consultants improvisateurs qui explore l'improvisation au quotidien avec les entreprises. Pour introduire le sujet on trouvera la traduction de l'article de Mary Crossan "Improv to innovate" qui explique les points de convergence entre impro et entreprise. Pour la France, on lira ce court article de Melchior Salgado "Utiliser le théâtre dans et pour l'entreprise".
Repost 0
Published by Christophe Tournier - dans Métaphores de l'impro
commenter cet article
18 janvier 2007 4 18 /01 /janvier /2007 18:20
Nous entamons un cycle de plusieurs messages (une dizaine pour l'instant) où nous examinerons les conséquences, l'influence du concept de l'improvisation et de la spontanéité dans divers domaines autres que les arts. Il y a aura des surprises. Rendez-vous à partir de demain!
Repost 0
Published by Christophe Tournier - dans Impro au quotidien
commenter cet article
16 janvier 2007 2 16 /01 /janvier /2007 17:02

Le VAPAPO est la méthode d'improvisation proposée par Jill Bernard dans son tout petit livre de quelques pages conçu comme un livre pour enfant. Elle y expose sa technique pertinente de construction de personnages en quelques lignes... V = Voice A = Attitude P = PostureA = Animal P = Props O = Obsession Prenons la première partie: le VAP. Il suffit de changer sa voix, d'exprimer un sentiment particulier ou d'adopter un autre des six piliers du VAPAPO pour avoir déjà un début de personnage hors normes issu du mystère de l'improvisation.

Je vous propose l'adaptation suivante à cette technique éprouvée de création de personnages: le VAPAMO V = Voix A = Attitude (Emotion ou caractère) P = Posture (le physique) A = Animal P = Manipulation (d'objets) O = Obsession (but)
Repost 0
Published by Christophe Tournier - dans Atelier d'impro
commenter cet article
12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 16:56

"Ta gueule! va chier!" remplacé par "Tarte veule! Valet de pied!" ? Les gros mots sont fréquents en impro. Cela est tout à fait normal! La scène improvisée est à l'image de la vie et il n'y a pas lieu de se censurer. Néanmoins les improvisateurs en ayant recours au gros mot banal et usé jusqu'à la corde perdent une occasion de décaler le langage et d'amuser leur public à peu de frais. Le capitaine Haddock, excellent exemple de personnage sublimé par le juron, aurait été sans relief s'il avait dit "putain" au lieu de "mille millions de sabords". Pour l'improvisateur, l'exercice de l'échange d'insultes entre partenaires est un bon moyen d'entrer dans la ronde des jurons chantée par Brassens. Les joueurs s'envoient les insultes les plus incongrues :"Merle atone! Tomate anglicane! Canot à mouches! Bouche à étrons! Rétroviseur à gaufres!" Imaginer que chacun des personnages improvisés porte en lui son propre juron. On pourra voir ce générateur automatique d'insultes à la Haddock avant de se transformer en mauvais garçon de la langue!

Repost 0
Published by Christophe Tournier - dans Scène - Théâtre
commenter cet article
9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 16:42


Ariane Mnouchkine est une grande maîtresse du théâtre. Je conseille à chacun d'entre nous d'aller voir au moins une fois un de ses spectacles pour découvrir jusqu'où peut nous entraîner la magie du théâtre. Elle travaille la plupart du temps sur la base d'impros avant de peaufiner et aboutir à un spectacle fini. Ne lui demandez ce qu'elle pense de l'improvisation telle que nous la concevons. Ses spectacles sont longs, on est mal assis, mais le temps y passe terriblement vite. Aller voir un spectacle de Mnouchkine est un véritable voyage. La scène, la musique de Jean-Jacques Lemêtre, les décors et les costumes ne manquent d'apparat. L'émotion nous étreint tout au long du spectacle devant tant de beauté. Chaque spectacle est riche d' innovations, notamment dans les entrèes de scène. (Nous innovons beaucoup en impro, mais nous ne nous en rendons pas vraiment compte.) Dans son spectacle "Norodom Sihanouk", les acteurs entraient et sortaient de scène en sprintant. Cela donnait un rythme extraordinaire à la pièce. Dans "Tambours sur la digue", marionnettes vivantes, (voir extrait ici) ils étaient portés par deux autres acteurs et semblaient voler dans les airs. Dans "Le dernier Caravansérail", les acteurs arrivent en douceur sur une planche à roulettes, poussés par un autre acteur qui se meut subtilement et discrètement sur les genoux.
Repost 0
Published by Christophe Tournier - dans Scène - Théâtre
commenter cet article
4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 16:00


Voici le deuxième livre de Richard Pineault. Son premier, original petit opus de poche dénommé "Tout sur l'impro", a rencontré déjà un franc succès. Celui-ci aborde le difficile sujet de l'impro et de l'entreprise. Comment rendre perceptible aux yeux des responsables d'entreprise et des ressources humaines que l'improvisation peut rendre des services à l'entreprise? Richard nous offre quelques clés. Il s'est déjà forgé depuis plusieurs années à Paris une belle expérience à travers le match d'impro. La première partie de son livre parcourt les points sur lesquels le match d'improvisation et les principes de l'impro peuvent aider l'individu à mieux évoluer au sein de l'entreprise. La seconde présente une suite d'exercices simples, parfaitement choisis et décrits pour mettre en place le concept d'impro. L'acteur peu intéressé par le monde de l'entreprise bénéficiera déjà largement de cette deuxième partie. La première partie ouvre des portes du point de vue du vocabulaire métier de l'impro. J'ai aimé des expressions comme "en garder sous le pied", "accepter de réduire son influence", "jouer le contrepoint", "savoir changer de point de vue", "Faire de l'autre une source d'inspiration"... Le livre s'accompagne de tableaux très simples sur le lien entre les principes à développer et les exercices à mettre en place. Il bénéficiera aussi bien aux passionnés de théâtre qu'à ceux qui veulent envisager l'impro sous l'angle de l'entreprise.  
Repost 0
Published by Christophe Tournier - dans Impro organisationnelle
commenter cet article
1 janvier 2007 1 01 /01 /janvier /2007 00:00

On trouvera ci-joint sur Dailymotion des extraits de film d'Audiard. Voici l'occasion de réviser cette catégorie en se régalant avec quelques extraits de films culte. Références à voir et bien d'autres sur Dailymotion avec le mot clé Audiard.

Repost 0
Published by Christophe Tournier - dans Atelier d'impro
commenter cet article
30 décembre 2006 6 30 /12 /décembre /2006 15:58

Il semblerait que le cerveau s'accomode assez mal de la répétition. En tous cas, ce n'est pas en multipliant le même geste qu'on gagne en précision. C'est la conclusion à laquelle arrive des chercheurs publiant dans la revue Neuron . Ainsi l'imprévu serait plus efficace que la routine qui lasse le cerveau. Celui-ci va s'ingénier à créer des accidents afin de briser cette routine. De plus, du point de vue de l'évolution des espèces, ce scénario permet de brouiller les pistes des prédateurs:"The researchers speculate that humans and animals evolved with this "improvisational style" in response to the predator-prey dynamic where predators never catch and kill prey in exactly the same conditions."

Repost 0
Published by Christophe Tournier - dans Impro au quotidien
commenter cet article
27 décembre 2006 3 27 /12 /décembre /2006 15:56

Le match d'improvisation à partir de sa solide structure de base permet aux organisateurs nombre d'innovations. Lors du dernier match auquel j'ai eu le bonheur de participer (Lilyade-Genève à Lyon le 16.12.06) les concepteurs de la Lilyade avaient ajouté deux catégories qui m'ont paru tout à fait intéressante. Voici la première qui entama le match. Les douze joueurs du match démarrent un Taï Chi. Au bout d'une minute, la musique s'arrête et les douze jouent ensemble sur le thème: "un seul coupable". La seconde innovation a eu lieu au début de la deuxième période du match. Elle a été dénommée "punch-out". Le mot "punch" désigne une réplique, un gag apte à gagner l'assentiment du public. Deux joueurs débutent côte à côte sur un seul mot à la manière d'une "mitraillade", la différence c'est que le public vote après chaque impro de trente secondes. Le joueur qui l'emporte reste sur scène, accueillant un autre joueur de l'équipe. La joute se termine lorsqu'une des équipes a éliminé l'ensemble des joueurs adverses. A l'idéal, le public va faire en sorte que la joute se termine à la douzième impro entre les deux derniers joueurs. Cette forme de compétition par élimination comporte plusieurs avantages. Elle permet aux puncheurs de s'éclater. Elle permet éventuellement au constructeur de se découvrir un jour puncheur en gagnant plus de confiance et ainsi d'abolir la frontière qui sépare ces deux généralités bien abusives. Pour ceux qui trouvent que le "punch" peut nuire à la construction, une joute comme celle-ci peut rassasier notre puncheur au point, qu'il pourra participer, lors du reste du match, plus intensément à la construction. Elle permet de réchauffer le public si le match est un peu lent à démarrer. Ceci est plus particulièrement valable pour l'équipe qui se déplace. Les acteurs ne sont pas connus du public. Il faut à celui-ci un petit temps d'adaptation pour décrypter le style de jeu de l'équipe visiteuse. Le puncheur est un brise-glace. On l'envoie en première ligne pour séduire rapidement le public afin que les votes s'équilibrent naturellement tout au long du match et que les deux équipes se marquent à la culotte au niveau du score. Un autre avantage de cette joute, c'est une nouvelle fois d'apprendre rapidement à l'improvisateur à dédramatiser la "défaite". "Le public ne m'a pas reconnu, je m'en moque! Cela sera pour une autre fois!

Repost 0
Published by Christophe Tournier - dans Scène - Théâtre
commenter cet article
22 décembre 2006 5 22 /12 /décembre /2006 15:54

Faire le Père Noël est un excellent exercice d'improvisateur.(Hélas, pour les filles cela est plus difficile). Voir les yeux des enfants écarquillés de bonheur est une fort belle aventure qui ne nécessite pas le moindre énoncé de thème. Cela est d'une utilité publique sans commune mesure avec nos petits matchs à la noix (je plaisante). Finalement, les exercices que nous faisons à l'atelier ont une grande importance: celle qui consiste à rechercher le Père Noël en nous et à le restituer aux enfants chaque mois de décembre. Comme la Suisse est le pays des clowns - Je suis sûr que ce pays comportait il y a peu, la plus grande densité de clowns au kilomètre carré (avant la loi sur l'intermittence du spectacle en France qui fausse la compétition)- elle n'a pas manqué d'organiser cette année le championnat du monde des Pères Noël. Voir la vidéo.   

Repost 0
Published by Christophe Tournier - dans Impro au quotidien
commenter cet article

Présentation

  • : Improse
  • Improse
  • : Christophe Tournier, auteur du manuel d'improvisation théâtrale, vous fait partager ses explorations dans le monde merveilleux de l'improvisation théâtrale.
  • Contact

Recherche