Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 17:50
Je rencontre souvent des improvisateurs (le profil type est 3 à 4 ans d'impro et plûtot doué). Ils commencent à douter de vouloir prolonger leur pratique de l'improvisation et les premières affres de l'ennui apparaissent. Il leur semble difficile de continuer à évoluer. Ils ont l'impression d'avoir fait le tour de ce que l'improvisation peut leur apporter. Cela est paradoxal, l'improvisateur découragé est comme un promeneur égaré dans l'immensité de la montagne montrant des signes de claustrophobie. Ce syndrome montre combien l'improvisateur ne peut se suffire à lui-même, que la spontanéité n'est pas tout et combien il lui est nécessaire d'être à l'écoute du monde afin de se régénérer. Pour éviter ce syndrome, deux voies me semblent donc à explorer pour l'improvisateur face au mur de l'ennui. L'improvisateur doit privilégier l'écoute. Il doit cesser de mettre son moi en avant. Ecouter, observer et apprendre des autres. Considérer qu'il n'est pas le meilleur et que les autres ont bien des choses à lui apprendre. Dans la vie comme sur scène. La deuxième voie, elle, se trouve sur la scène. L'improvisateur se met en danger au moins une fois à chaque spectacle. Risquer le plantage, aborder une technique, une entrée de scène, un personnage jamais encore réalisé. Se surprendre soit même. On lira les conseils du docteur Pro ici et à cet effet!

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Tournier - dans Atelier d'impro
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Improse
  • Improse
  • : Christophe Tournier, auteur du manuel d'improvisation théâtrale, vous fait partager ses explorations dans le monde merveilleux de l'improvisation théâtrale.
  • Contact

Recherche