Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 00:00
Obama vit dans les faubourgs de Chicago, tout près des premières tentatives de jeux improvisés réalisés par Viola Spolin. Il était frappant de constater au cours des débats télévisés la différence de comportement entre les candidats. Pendant que Obama parlait, Mccain relisait ses notes et ne semblait pas écouter son adversaire. Obama, pendant les monologues de McCain restait calme et ne semblait pas dispersé. Pour Mike Bonifer du Huffingtopost, McCain a donné l'impression de suivre un script. Ce script quelquesoit les évènements ne pourrait différer profondément de celui déjà connu. Extraits: "Dans le passé, le succès est venu de la capacité à appliquer une séquence prédéterminée. Aujourd'hui notre succès dépend de notre faculté d'improvisation. Ceci est la différence la plus fondamentale entre la vision du monde de John McCain de celle de Barack Obama. Elle transcende des idéologies politiques, les histoires personnelles et les promesses de campagne. Obama est un improvisateur. McCain lui, suit son script. Pour cette raison seule, Barack Obama est plus capable que John McCain de devenir président. Pour n'importe quelle organisation comme le gouvernement des États-Unis qui a une présence significative dans le monde, l'improvisation est essentielle. La communication pertinente, l'apprentissage permanent et la transformation constante sont les pierres angulaires de l'innovation et de l'évolution. McCain, par comparaison, vacille erratiquement de scène en scène comme un acteur dont le texte se réécrit tandis qu'il est sur scène. C'est en fait, exactement ce qui se produit. En improvisant au lieu de suivre une séquence prédéterminée, Obama et son équipe peuvent rester agiles, fonctionner plus librement et authentiquement, et inviter la participation et l'esprit d'entreprise qui sont essentiels au succès à l'âge d'internet. En se limitant à ce qui est écrit dans son script, McCain rétrécit ses options pour résoudre les problèmes et manque les possibilités qui viennent à sa rencontre. L'élection de John McCain comme président serait comme jouer un jeu qui a seulement un effet possible. Ce ne serait pas un jeu du tout. Ce serait une difficulté. Une escroquerie. Une autre administration Bush. L'improvisation exige que les lecteurs traitent la réalité qu'ils affrontent. Elle fait d'Obama un meilleur auditeur, plus sensible à la préoccupation de l'électorat, et cela signifie qu'il ne dépense pas de l'énergie à vendre les fictions préconisées par un script écrit à l'avance. La séquence type de John McCain est une histoire que lui et ses supporters voudraient voir devenir réalité. McCain et son équipe, comme tous les faiseurs d'histoires, perdent du temps et de l'énergie afin d'adapter leurs récits et récrire l'histoire afin qu'elle corresponde aux événements inattendus. Tous ces efforts détournent l'attention de la résolution des problèmes présents. Les votants peuvent dire tout ce qu'ils veulent des mérites du récit de McCain face à Obama. Ces arguments sont secondaires au fait que ces jours-ci, les récits préétablis de McCain sont trop rigides et dogmatiques pour s'adapter à la réalité. C'est cette raison principale qui fait que, qu'importe les intentions, McCain fera un président inefficace. Comme bons improvisateurs, Obama et son équipe peuvent changer la donne de sorte qu'il ne s'inclinent pas face au jeu tel qu'il se présente à l'instant. Ils peuvent façonner une administration qui réponde plus rapidement, communique plus clairement, apprend rapidement, et exécute sans tous ces sous-entendus qui caractérisent la politique actuelle à Washington. Et la promesse derrière est cette transformation. John McCain, ce joueur pas si pauvre se pavanant et se rongeant à travers la scène nationale, n'a pas ce potentiel. Tout qu'il peut faire est d'exécuter la même séquence écrite par Karl Rove et qui a été portée par huit ans de mauvaises performances par l'association Bush-Cheney. Il peut fabriquer toutes les ingénuités qu'il veut. Il ne changera pas le fait que nous avons déjà vu ceci auparavant."

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Tournier - dans Impro au quotidien
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Improse
  • Improse
  • : Christophe Tournier, auteur du manuel d'improvisation théâtrale, vous fait partager ses explorations dans le monde merveilleux de l'improvisation théâtrale.
  • Contact

Recherche