Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2007 7 18 /02 /février /2007 00:00

Je pourrais baliser mon parcours de spectateur par quelques pièces de théâtre qui m'ont marqué plus que de raison. Je ne peux repenser à ces rencontres sans frisson. Voici les représentations théâtrales qui m'ont ému aux larmes et m'accompagnent encore. Par ordre chronologique... Peines d'amour perdues de Jean-Pierre Vincent avec les élèves du TNS de Strasbourg Frappé par tant de verve et de poésie mélangées, quelques mois plus tard, je m'inscrivais à mon premier atelier théâtre. Dom Juan de Vitez Cloué pendant deux heures et en plus c'était une vidéo. Le Prince Travesti de Marivaux par Vitez et par la Comédie Française Pour avoir joué l'ambassadeur avec Rachid Fekkak (Lélio) dans cette pièce merveilleuse à travers le Maroc. Notre mise en scène était inspirée de celle de la Comédie française. Par opposition celle d'Antoine Vitez était contraire mais tout aussi magnifique. Pour l'avoir entendu des centaines de fois lors des répétitions sans m'en lasser, la langue de Marivaux n'a pas d'équivalent pour moi. La vie inachevée de Norodom Sihanouk Sept heures de spectacle merveilleux. Mon premier choc avec le théâtre de Mnouchkine. Lapin chasseur Quelle précision dans le jeu. Ma première découverte des Deschiens. Le songe d'une nuit d'été par le Footsbarn Comment rendre Shakespeare à ses clowneries? Pièces de guerres de Edward Bond d'Alain Françon Six heures fascinantes avec notamment Carlo Brandt et cette pièce terrible. Intrigue et amour de Schiller à la comédie française. Ému, j'ai pleuré comme une madeleine après une tirade d'une des héroïnes de la pièce. Les pieds dans l'eau de Jerôme Deschamps et Macha Makieff J'ai notamment ri comme un fou lors de la scène de la toilette matinale avec une ponceuse ou quand Morel joue de son coude sur son frigo en nettoyant la vaisselle. L'île des esclaves de Marivaux par Giorgio Strehler En italien, indicible et complètement loufoque. Un retour vers le Marivaux commedia d'ell arte du XVIIIème. J'ai un souvenir extraordinaire de cette représentation. Arlequin serviteur de deux maîtres de Giorgio Strehler La pièce de théâtre qui a marqué notre siècle avec plus de quarante ans de mise en scène. Tambours sur la digue d'Ariane Mnouchkine Le théâtre dans toute sa beauté. Platonov de Tchekhov par Eric Lacascade Une dynamique extraordinaire! Le dernier Caravansérail d'Ariane Mnouchkine A l'entracte, je disais, péremptoire, que c'était moins bien que d'habitude mais je me suis trompé. Les images continuent à me hanter.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Tournier - dans Scène - Théâtre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Improse
  • Improse
  • : Christophe Tournier, auteur du manuel d'improvisation théâtrale, vous fait partager ses explorations dans le monde merveilleux de l'improvisation théâtrale.
  • Contact

Recherche