Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 00:00
Je viens d'aller voir la pièce "L'acte inconnu" du genevois Valère Novarina (diffusé sur Arte le 11 juillet dernier) . Par sa densité, celle-ci demande de la concentration, mais le texte est magnifique et très drôle. J'interprète la pièce comme une digression poétique sur les conventions absurdes que les hommes érigent pour s'accrocher à la vie ou au pouvoir, pour se détourner de l'idée de la mort. "La mort est une machine automatique à attraper la vie." Ainsi, les acteurs déclament souvent sur le ton de la prière... "Je suis la parole portant une planche. Je porte mon corps hors d'ici puis de là vers ailleurs." La mise en scène met merveilleusement le texte en relief malgré l'apparente difficulté. "Tout vivant surpris à clopiner en état de marche devra désormais porter au dos sa date limite écrite en clair sur le couvercle." De plus les acteurs ont tout loisir de s'exprimer à travers leurs personnages. Cela aboutit à quelques splendides numéros. Exemple: le personnage de la machine à dire beaucoup prend parfois un ton très journal télévisé pour dire des loufoqueries comme celle-ci : "Un attentat sous X vient d'être commis dans la ville sainte de Provins afin de donner à Dieu un signal fort." Les personnages féminins des chantres, oracles énumérant les turpitudes des humains, dynamisent la pièce. "Les vieux Gépides, adeptes du schisme cloaque et adversaires acharnés de la foi Nennique, laquelle, dans sa version dodéclamunitaire, interdit toute absorption d'urticacées et de plantes tuberculaires, et remplace la tombée du soir par la présence du faux jour, déclare la nuit jour sombre et le matin rechute du noir." Raymond de la Matière harangue le public et lui donne doctement ses leçons: "Toi, qui a décidé d'éclairer ton garage toute la nuit pour que les rats admirent ta Mercedès- ton squelette sera semé sur des bretelles d'autoroutes sans issue!" Le clou apparaissant sur la fin avec quelque chose que nous pourrions dénommer : Improvisation Solo en charabia. Durée 5 minutes. Catégorie: à la manière de l'opéra. Le théâtre nous demande plus d'effort d'écoute que le cinéma, mais il nous le rend au centuple. Voir présentation ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Tournier - dans Scène - Théâtre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Improse
  • Improse
  • : Christophe Tournier, auteur du manuel d'improvisation théâtrale, vous fait partager ses explorations dans le monde merveilleux de l'improvisation théâtrale.
  • Contact

Recherche