Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 16:56

"Ta gueule! va chier!" remplacé par "Tarte veule! Valet de pied!" ? Les gros mots sont fréquents en impro. Cela est tout à fait normal! La scène improvisée est à l'image de la vie et il n'y a pas lieu de se censurer. Néanmoins les improvisateurs en ayant recours au gros mot banal et usé jusqu'à la corde perdent une occasion de décaler le langage et d'amuser leur public à peu de frais. Le capitaine Haddock, excellent exemple de personnage sublimé par le juron, aurait été sans relief s'il avait dit "putain" au lieu de "mille millions de sabords". Pour l'improvisateur, l'exercice de l'échange d'insultes entre partenaires est un bon moyen d'entrer dans la ronde des jurons chantée par Brassens. Les joueurs s'envoient les insultes les plus incongrues :"Merle atone! Tomate anglicane! Canot à mouches! Bouche à étrons! Rétroviseur à gaufres!" Imaginer que chacun des personnages improvisés porte en lui son propre juron. On pourra voir ce générateur automatique d'insultes à la Haddock avant de se transformer en mauvais garçon de la langue!

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Tournier - dans Scène - Théâtre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Improse
  • Improse
  • : Christophe Tournier, auteur du manuel d'improvisation théâtrale, vous fait partager ses explorations dans le monde merveilleux de l'improvisation théâtrale.
  • Contact

Recherche