Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 00:00

L'économie fut sans doute le premier domaine de connaissance à théoriser l'influence positive de forces spontanées. Turgot, ministre de Louis XV, nomme "Laissez-faire" l'action qui consiste à laisser s'exercer les forces du marché sans que l'État intervienne. Plus tard, Adam Smith définit la notion de main invisible. Ce concept toujours d'actualité sera à l'origine de l'essor du capitalisme depuis la période de la révolution française. Au milieu du XIXème, Proudhon avec la notion d'ordre spontané, énonce pour la première fois le concept d'anarchie. Friedrich Hayek, économiste autrichien, prix nobel d'économie en 1974, donnait la définition suivante, "le libéral est celui qui laisse faire le changement, même si on ne peut pas prévoir où il conduira. Il implique, par conséquent, une confiance dans les capacités des personnes à s’adapter continuellement à des conditions changeantes et toujours imprévisibles.». Il remet au goût du jour l'idée de l'utilisation des forces spontanées dans la coordination des échanges. En 1958, en guise d'illustration de la main invisible, à la manière de Bastiat un siècle plus tôt, Leonard Read écrit un texte de vulgarisation qui fait école "Moi, le crayon" dans lequel il reprend cette idée d'une collaboration entre toutes les forces individuelles pour aboutir à la construction d'un objet aussi banal que le crayon. "Il y a quelque chose d’encore plus étonnant : c’est l’absence d’un esprit supérieur, de quelqu’un qui dicte ou dirige énergiquement les innombrables actions qui conduisent à mon existence. On ne peut pas trouver trace d’une telle personne. A la place, nous trouvons le travail de la Main Invisible." Le concept de l'ordre spontané s'oppose à l'idée que la perfection puisse être atteinte par la planification d'un gouvernement centralisé... Aujourd'hui, les débats sur ces questions sont quotidiens et constituent de manière permanente des clivages majeurs en économie et en politique. (Attention, la frontière droite-gauche ne correspond pas au clivage entre ceux qui croient à l'ordre spontané et ceux qui n'y croient pas). Ecouter ce débat sur France-Culture daté du 4 janvier dernier à ce propos... Le prix nobel d'économie 2007 récompense des travaux de recherche, reprenant les travaux de Hayek, tentant de découvrir sous quelles conditions la main invisible serait entravée. Le tableau ci-dessous donne une idée des philosophes anarchistes, libéraux et anarcho-capitalistes qui fondent leurs théories sur l'existence de forces spontanées. On écoutera une conférence cet été sur Bakounine de Michel Onfray (1 et 2). L'internationale socialiste choisit la dictature du prolétariat plutôt que le socialisme libertaire de Bakounine marginalisant les libertaires qui plébiscitaient l'expression des forces spontanées en politique. Il est remarquable que les théoriciens de l'ordre spontané soient nés pour la plupart en France. De Turgot, initiateur de la main invisible, à Jean-Baptiste Say, exilé aux Etats-unis et très influent, à Bastiat inconnu en France et très connu aux USA, sans oublier Proudhon. Aujourd'hui les économistes américains et autrichiens restent les plus fervents partisans de l'ordre spontané.

Thème Anar- chistes
Anar- cho- capita- listes
Libéraux
Etat
Aboli Aboli Minime
Droit de propriété
Non Oui Oui
Libertés indivi- duelles
Oui Oui Oui
Libertés écono- miques
Non Oui Oui
Maîtres Bakou- nine Kropot- kine Stirner Prou- dhon* Makhno Godwin Spooner* Molinari Roth- bard R. Aron Boudon Constant Friedman Y. Guyot F Hayek Jouvenel J. Locke Montes- quieu Tocque- ville Vargas- Llosa Stuart- Mill Bastiat Von Mises Ayn Rand P. Salin JB Say Turgot JB Say Johan Norberg

*considéré parfois comme anarcho-capitaliste

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Tournier - dans Métaphores de l'impro
commenter cet article

commentaires

Google 30/01/2014 06:28

serach

Présentation

  • : Improse
  • Improse
  • : Christophe Tournier, auteur du manuel d'improvisation théâtrale, vous fait partager ses explorations dans le monde merveilleux de l'improvisation théâtrale.
  • Contact

Recherche